Glorieux ! Saison 01 – La Gloire de Jésus à travers l’évangile de Jean

on 9 mai 2018 Blog, Prédications with 0 comments
Série de prédications dans l’évangile de Jean

Il y a une personne qui a influencé l’Histoire plus qu’aucune autre : C’est Jésus et cela pour différentes raisons. Pour l’apôtre Jean la raison à cette renommée sera sans conteste pour lui sa Gloire ! Jean et ceux qui ont côtoyé Jésus ont « Vu » la Gloire de Dieu à travers la vie de Jésus de Nazareth, le fils de Marie et du charpentier de Nazareth. Toute sa vie rayonnait de Gloire.

Quand Matthieu, Marc et Luc décrivent la Gloire de Jésus, c’est principalement autour du récit de la transfiguration. A cette occasion, l’apparence de Jésus change, son visage rayonne leur révélant ainsi sa nature divine. Pour eux la Gloire de Jésus est surtout « cachée », en attente d’une pleine révélation quand il reviendra à la fin des temps. Pour l’apôtre Jean, la Gloire de Jésus est bien en évidence durant toute la vie de Jésus-Christ sur terre et se manifeste encore et encore dans ce qu’il dit et fait. La vie entière de Christ est pour Jean une « transfiguration » . Du coup, le mot « Gloire » devient très important dans cet évangile au même titre que la « lumière », « vie » et « vérité ».

Le premier sens de Gloire en hébreux : Kâbod, poids et en grec doxa, c’est ce qui donne de l’éclat et va donner le sens de parure, d’ornement. Salomon dans toute sa Gloire est revêtu de ses ornements royaux. (Mt 6:29). Dans la Bible, la Gloire est ce qui caractérise Dieu, c’est le rayonnement qui se dégage de sa personne, l’éclat insoutenable de toutes ses perfections. Cette Gloire, comparée à un feu dévorant (Ex 24:17), éblouit, aveugle, et inspire la crainte, le respect, l’adoration; l’homme ne peut la voir toute entière et vivre. Pourtant tout ceux qui ont une rencontre avec le Seigneur en ont un aperçu. Israël et Moïse devant le tabernacle, Salomon lors de la dédicace du temple, Esaïe lors de sa vision, Ezekiel, les bergers de Bethléhem, etc…

Face à ces rencontres extraordinaires, l’ordinaire des hommes ça a été l’éloignement de Dieu. Il y a même un moment de l’histoire d’Israël où cette distance avec Dieu est si triste qu’une maman va donner à son nouveau né le nom d’Ichabod : La Gloire s’en est allée d’Israël (1 samuel 4:21).
La bonne nouvelle de l’Evangile, c’est que la Gloire inaccessible du Dieu d’Israël s’est approchée de nous, elle a habité parmi nous en fait. En Jésus Christ, nous pouvons la contempler et l’aimer sans être consumés par elle.

Jean 1:14-17
Et la Parole s’est faite chair, elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité, et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme celle du Fils unique venu du Père.

C’est donc la Gloire de Jésus que nous voulons regarder au travers de l’étude de l’Évangile de Jean. Il nous invite à rencontrer Jésus et à contempler par lui la Gloire de Dieu. Notre prière pour cette prochaine saison à l’église Espérance des nations, c’est que dans nos cœurs resplendisse la connaissance de la Gloire de Dieu dans la personne de Jésus-Christ. (1 corinthien 4:6)

Retrouvez les sermons de cette série sur cette page à partir du 20 mai.